Les Arpenteurs de Kiùkuni

Un forum de jeux de rôles dans le monde de Kiùkuni.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le système RP est pratiquement prêt. On va faire des tests !

Partagez | 
 

 Bestiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 53
Emploi/loisirs : gérer ce forum

Feuille de personnage
Nom:
Classe: Dieu
Localisation: QG des Arpenteurs (Almiria)

MessageSujet: Bestiaire   Sam 23 Juil - 17:27

Ceci est la liste des animaux et monstres de Kiùkuni.
Pour plus de détails concernant les monstres, voyez la monstropédie.

Sommaire



Créatures de l'Almiria


Dans les plaines

Osdrome : Énormes cochons sauvages hauts de deux mètres de haut assez paisibles en général, mais pouvant s'avérer terribles si on les énerve. Ce sont de véritables puits sans fond et il n'est pas rare qu'ils aillent piller des exploitations agricoles...ce qui n'empêche pas certains fermiers de les élever car il faut reconnaître qu'il apportent de la viande en abondance, et de la bonne encore !

Galliphallus : Sorte de poule géante pouvant atteindre 70 cm de haut. Comme son nom l'indique, il se reproduit beaucoup, en faisant un animal assez facile à élever. Ses plumes peuvent être blanches ou orangées. C'est un animal assez paisible, mais qui aura tendance à vouloir vous pincer les doigts si vous essayez de le caresser.

Vouivre des plaines : Reptile bipède volant vivant Elles mesurent entre 2 et 3 mètres de haut pour 4 à 5 de long, en comptant la queue. Ses écailles sont bien moins résistantes que celles d'un dragon, environ autant que celles d'un lézard. Elles possèdent une gemme rouge sur le front à l'utilité inconnue. Chaque vouivre produit un fluide qui lui permet de lancer des attaques à un certain élément et leur mâchoire est tellement puissante qu'elle peut broyer le métal, et sans même abîmer ses crocs. Le fluide de la vouivre des plaines lui permet de lancer des attaques de feu. Les écailles des vouivres des plaines sont vert feuille.

Srotel : Mammifère quadrupède un peu plus grand qu'un taureau possédant une longue et large corne recourbée de chaque côté de la tête. Sa peau marron terne est dépourvue de poils et assez résistante, la rendant assez prisée par les tanneurs. Ils ne sont cependant par très facile à vaincre car à la fois rapide et massif, rendant une seule de ses charges capable de briser de nombreux os. Les srotaux sont trop sauvages pour êtres appriviosés et les nombreuses tentatives se sont toujours soldées par plusieurs morts.

Dans les forêts

Yfeil : Petits mammifères volants hauts d'environ 5 cm ressemblant à des belettes avec cependant des pattes et des "doigts" trois fois plus longs. Leur pelage vert clair sur le dos tendant sur le blanc sur le ventre et les pattes. Ils ont deux paires d'ailes translucides et une queue se terminant par un dard rouge sang. Leur venin est assez puissant et peut faire perdre connaissance, voire tuer une humain en une seule piqûre. Assez rares, ils vivent en couple, passant leur journée à chasser ensemble sans s'éloigner de leur nid de plus de trois ou quatre toises, nid qu'ils protègent jalousement, attaquant tout ce qui s'en approche trop. Il s'attaquent à de petits rongeurs, un seul pouvant les nourrir, eux et leur enfant, plusieurs jours durant, leur venin ralentissant la putréfaction. Il peuvent également gober certains insectes rampants en guise de friandise.

Aiozhtul : Ce canidé de quatre mètre de long ressemble fortement à son cousin le loup. Fort et rapide, il est de couleur grise ou noire, avec une touffe de fourrure argentée au niveau du torse et de l'échine pour les mâles Alpha. Les différences avec les loups, mise à part la taille et le fait qu'ils possèdent quatre pattes avants et deux arrières, sont une main griffue au bout de leur queue de deux mètre et une ''intelligence'' archaïque : si vous leur montrez qu'une épée peut tuer, ils l'utiliserons pour. Se rencontrent parfois dans les plaines. Ils vivent toujours par groupes de trois : un mâle et deux femelles.
Créateur : Hejji Gãdian

Dans le marais de Rastedent

Vouivre des marais : Cette vouivre, aussi appelée vouivre noire à cause de sa couleur très sombre et tirant un peu sur le violet, est une proche cousine de la vouivre des glaces. Elle est d'une violence extrême comparée à ses sœurs et son fluide est un poison qui s'enflamme au contact de l'air. Elle porte le titre de "terreur des marais" et ne connaît pas d'égal sur son territoire.

Carne des roseaux : Petit reptile atteignant tout au plus 50 cm de long aux écailles violettes rayées de vert, lui permettant de se camoufler dans les roseaux. Il est pourvu d'un bec pointu dont il se sert pour casser la coquille des œufs des autres animaux du marais et s'en repaître.
Ils sont assez craintifs et fuiront au moindre signe de danger, et préférerons souvent se passer de repas, parfois pendant plusieurs jours, plutôt que de risquer d'en devenir un.

Crervec : Reptile carnivore pouvant atteindre 1m20 de long. Leurs écailles sont violettes et tachetées de noir, leur permettant de rester camouflés en étant partiellement immergés dans les eaux sombres du marais de Rastedent. Il sont assez agiles sur terre comme dans l'eau et se nourrissent de toutes les proies qu'ils peuvent trouver, n'hésitant pas à s'attaquer à des bêtes plus grosses qu'elles, chassant parfois en couple.
Les femelles produisent un poison vert et très visqueux, expulsé par un orifice situé juste au-dessus de l'anus, dont elles recouvrent leurs œufs pour les protéger des carne des roseaux, pouvant également le projeter sur leurs proies.

Dans les montagnes

Scéléos : Quadrupèdes pourvus d'une imposante mâchoire par rapport au reste de leur corps, étaient haut d'environ 1m30 et recouverts d'une épaisse fourrure brune formant de gros épis au niveau du dos. Leur dentition disproportionnée rend hommage à leur régime carnivore.
Durant la période de reproduction, les mâles sortent la nuit pour parader devant les femelles en poussant d'étranges cris ressemblant à un cri de loup saccadé.

Vouivre des montagnes : Exactement identique à une vouivre de plaines à la différence que ses écailles sont plutôt grises et que ses ailes se sont développées en pattes avant, lui laissant tout de même la capacité de voler, bien que légèrement réduite. Elle peut aussi voir dans le noir.

Dernteal : Mammifère carnivore d'un peu moins de deux mètres de long. Il est agile et se déplace le plus souvent en duos ou en trios, chassant jour comme nuit, ne trouvant de repos qu'une fois repus. Ils ont de longues pattes fines chacune pourvue de trois petites griffes légèrement recourbées. Ces griffes ne s'enfoncent que peu dans la chair, mais transmettent un poison violent, et ils se contentent rarement d'une seule blessure. Son pelage est ras et gris, souvent tacheté de vert extrêmement foncé, presque noir, les camouflant au milieu des acastélies quand ils sont immobiles.

Dergol : Cette énorme créature humanoïde mesure 5 mètres de haut et son corps est noir comme le charbon. Ils vivent en solitaires dans les grottes et attaquent impitoyablement quiconque s'y aventure trop profondément.
Ce monstre étant plutôt rare et particulièrement violent, nous savons peu de choses à son sujet, mais les légendes parlent de "feu noir" et de "ténèbres ardentes", laissant deviner des attaque de feu et de ténèbres.

Sur les littoraux

Vitriocipède : Crustacé ressemblant à un crabe, faisant généralement entre 30 et 40 cm de large, bien que des spécimens de plus de 50 cm aient déjà été observés. Ils tirent leur nom de la chitine transparente de leurs pattes, très prisées par les alchimistes, permettant de faire des alambics et autres fioles plus résistantes que celles en verre. Les vitriocipèdent sont aussi connus pour leur très bonne viande, ainsi que pour leurs terribles pinces qui ont failli faire perdre ses pieds à plus d'un pêcheur.

Craspéon : Petit crabe bleu azur pouvant courir sur les murs. Ils mesurent entre 20 et 30 cm de haut et vivent par groupes allant d'une vingtaine à plus d'une centaine d'individus dans les grottes littorales. Ils se nourrissent d'autre petits crustacés, d'algues et surtout de majangas, qui leurs donnent leur couleur (de même que les flamants roses sont roses en partie à cause des artémies dont ils se nourrissent). Les craspéons sont à l'origine de couleur blanche, qui est leur couleur normale si on enlève les majangas de leur régime alimentaire.
La chitine blanche de craspéon est d'ailleurs très prisée en bijouterie car semblable à l'ivoire, donnant lieu à d'impressionnants élevages.




Créatures de l'Ederneus


Dans la zone polaire

Vouivre des montagnes : Voir la description dans le chapitre sur les créatures de l'Almiria.

Ksraah : Quadrupède herbivore presque aveugle, long de 1m50 à 2m, possédant une cuirasse d'écailles faites de métal le protégeant de la plupart des prédateurs, hormis les vouivres des montagnes. Contre elles, il possède un organe spécial, l'électrate, qui produit une bile très réactive aux ions présents dans l'air et lui permettant de produire d'impressionnants arcs électriques quand il fait passer cette bile à travers les interstices de ses écailles. Ses pattes sont pourvues de trois grosses griffes lui permettant de s'accrocher aux flancs des montagnes les plus escarpées. Il est plutôt lent et pacifique. On le trouve dans les grottes de régions froides.

Vouivre des neiges : Exactement identique à une vouivre des plaines à la différence que ses écailles sont d'un bleu très clair et que son fluide lui permet de lancer des attaques de glace.

Orokanlos : Léviathan marin vivant en eaux froides et très massif (8 mètres de long et 4 de large). Il possède d'imposants pics collés les uns aux autres allant de 40 cm à 1m de diamètre et autant de haut sur la tête et le long du dos, lui servant à briser la glace quand il veut remonter à la surface pour diverses raisons, comme chasser une proie, par exemple une vouivre des neiges qui passait par là, ou encore pour aller pondre sur la terre ferme pour les femelles. Il sont lents sous l'eau et très patauds sur terre mais n'en restent pas moins dangereux. Très agressifs, s'ils repèrent quelque chose se déplaçant sur la glace au-dessus d'eux, ils attaqueront et iront parfois jusqu'à les poursuivre hors de l'eau si leur victime a été trop blessée pour le semer lorsqu'il a surgi de sous la glace.

Dergol gris : La seule différence entre cette créature et un Dergol normal est qu'au lieu de lancer des attaques de feu, ils lancent des attaques de glace. Ils vivent dans des grottes des zones polaires mais bien moins profondément que les dergols normaux.

Chnino : Petit reptile blanc à rayures grises atteignant 30 cm de long à l'âge adulte pour les mâles, 50cm pour les femelles. Ils se déplacent généralement seuls à travers la toundra mais n'en sont pas moins dangereux : leur poison, le plus violent connu, nécrose la chair au simple contact. Ils le stockent dans une poche spéciale au niveau du bassin, et l'expulsent à grande vitesse devant eux via un orifice situé à la base de la queue.
Fait référence au Cyclopentadienyl nickel nitrosyle (C₅H₅NiNO)
Ah, et si tu vois ça, GG.


Dans les plaines

Osdrome, galliphallus, vouivre des plaines : Voir leurs définitions dans le chapitre sur les créatures de l'Almiria.

Dans les forêts

Yfeil : Voir sa définition dans le chapitre sur les créatures de l'Almiria.

Dans le massif du Gartel

Vouivre des montagnes : Voir la description dans le chapitre sur les créatures de l'Almiria.

Drozanne : Les drozannes sont des créatures carnivores intelligentes mi-humaines, mi-serpent. À l'âge adulte, une drozanne fait entre 3 et 5 mètres de long. En plus de deux bras et d'une queue, elles possèdent quatre tentacules secs dans le dos, mesurant entre 1m et 1m50, et pourvus d'organes sensoriels. Ils sont capables d'émettre des ultrasons en vibrant, ce qui leur permet de "voir" leur environnement, car elles n'ont pas d'yeux. En plus de ce système de sonar, elles ont une excellente ouïe, grâce à leurs grandes oreilles pointues, et un très bon odorat, aidé par un nez retroussez avec les narines un peu plus larges. Le dessus de leur nez ainsi que le reste du haut de la tête est complètement noir, alors que le reste du corps arbore diverses teintes de vert clair, hormis les tentacules qui tirent sur le marron.
Comme il l'a été dit, les drozannes sont intelligentes et peuvent même apprendre plusieurs langages, même si leur capacité à parler est très limitée, ne possédant pas de cordes vocales ; elles sont seulement capables de chuchoter. Elles sont assez sociales et attaquent rarement ceux qui montrent un désir de communiquer pacifiquement avec elles. Elles sont même vénérées dans certains villages troglodites du massif.
Quand elles ne vivent pas avec d'autres êtres intelligents, elles sont généralement solitaires, n'appréciant que moyennement la compagnie de leurs semblables en dehors des besoins de reproduction. Elles chassent en s'aidant de leurs tentacules pour étouffer la proie, et possèdent également deux crocs à venin.

Dans les rivières, fleuves et lacs

Draquignon : Petits dragons d'eau douce mesurant entre 80 cm et 1 m de long à l'âge adulte. Pacifiques et très intelligents, il est possible de les apprivoiser et même de les dresser. Ils sont essentiellement carnivores, se nourrissant de poissons plus petits qu'eux, mais peuvent se nourrir d'algues fluviales si le gibier se fait rare.

Dagran : Ce léviathan d'eau douce long de 3 mètres de long (5 en comptant la queue) vit principalement dans des lacs, mais il peut arriver qu'on en trouve dans de grands fleuves.
Il possède une longue corne frontale qu'il peut articuler pour embrocher ses proies et les amener à sa bouche. Ses pattes palmées lui permettent de nager jusqu'à 25 km/h, ainsi que de se hisser sur la berge s'il y a repéré une proie qui l'intéresse, comme un herbivore venu se désaltérer ou un pêcheur ; il peut même se dresser sur ses pattes arrière. Si sa corne s'avère inutile pour chasser, il peut aussi se servir des longues griffes rétractiles de ses pattes avant, longues de 10 à 20 cm, et combattra alors debout, face à sa proie ou son adversaire ; on a même déjà vu un dagran se battre avec une vouivre des plaines.

Dans le désert

Vouivre des sables : Exactement identique à une vouivre des plaines à la différence que ses écailles sont d'un jaune relativement sombre, un peu couleur sable, en somme.

Sur les littoraux

Vitriocipède, craspéon : Voir leur définition dans le chapitre sur les créatures de l'Almiria.




Créatures de l'Atsuchi


Dans la jungle

Beroïd : Sorte de grosse guêpe bleue tachetée de noir longue de 50 à 70 cm possédant deux paires d'ailes transparentes et un gros dard empoisonné. Ils vivent par colonies dans des arbres aménagés un peu à la manière d'une ruche et leur reine peut atteindre 1m50. Très territoriaux, ils resterons extrêmement agressifs tant que vous restez à moins de 20m de leur arbre. L'ennui est qu'ils ont le chic pour s'installer assez près des installations humaines, comme des petits villages ou encore des cabanes de chasseurs.

Ladincotriata : Petit oiseau d'1m80 de long et d'1m20 d'envergure, vivant dans les forêt tropicales, au plumage semblable à l'écorce des palmiers et dont la longue queue d'1m40 ressemble aux feuilles de ceux-ci. Il est peureux et se retranchera dans son nid, qu'il creuse grâce à son bec pointu et très solide, au moindre signe de danger. Il sécrète une substance collante et odorante attirant les divers insectes mangeurs de feuilles.
Créateur : Hejji Gãdian

Maskatata : Fauve de près de deux mètres de haut au pelage verdoyant très agile dans les arbres. Ils chassent en solitaire et ne rejoignent le sol que pour mettre bas. Ils chassent divers herbivores comme des singes ou des ladincotriatas.

Autour du volcan

Lýkossaco : Grand rapace de 7 m d'envergure, de 3m50 de long et de 1m50 de haut, vivant dans les zones volcaniques. Son bec rouge sang est composé de deux parties, la partie supérieure étant courbée vers le bas, tandis que la partie inférieure courbée vers le haut, et divisée en deux pour laisser passer la partie supérieure du bec. Son bec ne comporte pas de dents à proprement parler mais est en dents de scie, donnant l'impression que le Lýkossaco possède une série de canines. Ils sont de couleur sable ou noire, mais leur tête et leur cou sont plus clairs voir blancs. Ils possèdent des poches de méthane, nommées vessies suspensives, qui se remplissent grâce à des bactéries lors de la digestion. Leur nom vient de leur cri ressemblant à un mélange de ceux de l'aigle et du loup.
Principalement solitaire, il est très dangereux et n’hésite pas à attaquer des humains à la moindre occasion.
Créateur : Hejji Gãdian




Créatures du Keskaï






Créatures des océans

Bakasakana : Gros poissons de mer d'environ 2m de long. Ils nagent en ligne droite, happant tout ce qu'ils peuvent et percutant ce qu'il y a sur leur chemin ; autres poissons, rochers, voire même bateaux. Ils ont une triple couche de crâne au niveau de leur front, leur permettant de supporter ces nombreux chocs. Ils sont omnivores et peuvent servir "d'éboueurs des mers".
Malgré cela, leur chair est délicieuse et comme on dit, tout est bon dans le bakasakana...hormis son estomac et ce qu'il contient.

Siyver : Léviathan long de 5 mètres, possédant de grosses écailles bleues et de longues cornes azures sur les côtés de son crâne. Sa queue est équipée de pics empoisonnés disposés aléatoirement et il peut faire geler l'eau autour de lui à l'aide d'un puissant fluide réfrigérant. Ses nageoires sont pourvues de quatre "doigts" palmés avec des griffes crochues destinées à accrocher leurs proies.
Ils sont réputés pour s'attaquer même aux plus gros navires, les immobilisant avec leur glace et balayant le pont au hasard avec leur queue, accrochant de malheureux marins qui, blessés et empoisonnés, n'ont plus aucune chance.
Heureusement, ils ne nagent pas très vite et peuvent même être assez facilement distancés par certaines frégates. Les routes commerciales sont de toutes façons tracées pour éviter leurs zones d'actions, qui sont la baie des blizzards, les mers au sud de l'Almiria, ainsi que tout les eaux proches du nord de l'Ederneus.


Créatures légendaires

Bãrda : Oiseau gigantesque long de trois à quatre mètres. Leurs plumes sont bleu ciel et ils ne se posent jamais au sol. Ils sont attirés par les endroits concentrés en magie comme la tour de la Confrérie des Mages ; si vous allez à ce genre d'endroits qui grouille de mages, vous avez une chance d'en voir un tourner en rond à quelques kilomètres plus en altitude.
Nous ignorons leur régime alimentaire ainsi que tout de leur mode de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiukuni.forumgratuit.org
 
Bestiaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Arpenteurs de Kiùkuni :: Le RolePlay (RP) :: Encyclopédie :: Nature-
Sauter vers: